Diaspora

Il faut juger Bernice Fidelia pour faux et usage de faux ….

bernice-fielia-1Le sénateur Steven Benoit a appelé mardi le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Lucmane Délille à mettre l'action publique en mouvement contre madame Benice Fidelia dont la primature a annoncé la veille la démission en tant que ministre des haïtiens vivant l'Etranger.

Néanmoins, le parlement n'aurait pas encore été notifié de la démission de cette femme soupçonnée d'avoir la nationalité américaine alors que l'article 172 de la constitution interdit à tout étranger d'occuper un poste de ministre dans le pays.

Steven Benoit appelle Me Lucmane Délille à faire preuve d'impartialité, d'honnêteté et de courage en appliquant la loi dans ce cas aussi..

Il a dénoncé le fait que le gouvernement ne manifeste selon lui, aucune volonté de se soumettre à l'exercice de contrôle du Parlement, rappelant que la demande de ses collègues d'obtenir des documents pouvant attester de la nationalité haïtienne tous les membres du gouvernement, formulée en janvier dernier après le dernier remaniement ministériel, est resté lettres mortes.

De son côté, le sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé a dit partager l'avis de ceux qui pensent que la démission de madame Fidélia ne devrait pas passer comme une lettre à la poste.

Si elle a trompé la vigilance du chef de l'Etat et du premier ministre pour accéder au poste de ministre tout en étant de nationalité étrangère, elle doit être poursuivie pour faux et usage de faux, a dit le parlementaire.

Il affirme cependant que si le président et le premier ministre savaient que madame Fidelia avait la nationalité étrangère, ils se sont alors fait complices de celle-ci, et dans ce cas la chambre basse devrait mettre le chef de l'Etat en accusation pour permettre au Sénat de s'ériger en haute cour de justice pour le destituer, a-t-il avancé.

Lors de la convocation du premier ministre au Sénat le 4 juin dernier, le sénateur John Joel Joseph avait affirmé que madame Fidélia était de nationalité américaine, précisant la date de sa naturalisation, d'obtention et de renouvellement de son passeport américain. Le président Michel Martelly a lui aussi fait l'objet d'accusations sur sa nationalité étrangère présumée. Ce qu'il a toujours démenti.

Madame Fidelia est réputée proche du président Martelly et est une habituée de l'ancien groupe musical Sweet Micky.

Suivant un communiqué de la primature, Bernice Fidélia sera remplacée au MHAVE (Ministère des Haïtiens Vivant à l'Etranger), par le chancelier Pierre Richard Casimir.

AHP