Diaspora

Le créole haïtien ciment national et source d’espoir

marc-arthur-MAPLPar Marc-Arthur Pierre Louis (MAPL) --- Si le père de la nation se réveillait aujourd'hui il ne manquerait pas de dire, en comparaison au progrès des autres nations qui nous environnent, que ces deux cent ans d’indépendance  nous les avons galvaudés, gaspillés, dilapidés, tout simplement jetés a la poubelle. On dirait que nous pensions être a un jeu de "qui perd gagne" c'est-a-dire le pays

qui arrivera a démontrer de la façon la plus convaincante qu'il est le plus pauvre de l’hémisphère de l'Ouest gagne. A cela nous avons gagné haut la main. Je l'ai récemment dit dans un texte sur Samyr Lainé, un avocat et olympien né aux USA mais qui représentera Haïti aux Jeux olympiques de Londres, il parait que nous tirons une certaine fierté  a être pauvres. Je fis alors l'allusion a la conversation de deux mendiants: "Mwen menm ou wè la a,  pa vinn betize w avè m tande, sa pa ayè la a m pòv non, m fèt nan pòv, manman m fèt nan pòv, grann mwen fèt nan pòv...pa vin ranse la a pran pòz ou pòv pase m vin gate afè m." Mais, oh horreur, nous ne sommes pas a un jeu de "qui perd gagne" et nous sommes vraiment le plus pauvre de l’hémisphère de l'Ouest et ces deux cent ans ils sont partis, envolés, volatilisés, on ne peut les retrouver.

Nous avons peu a exposer qui justifierait un usage intelligent de ces années.

C’était comme si nous avons été vendre quelque chose au marché mais nous n'avons presque rien "lote" de bon, de maigres petites patates chargées de "yogann,"  de petites mangues piquées, pleines de vers, des bâtons de canne-a-sucre desséchés par le soleil, un manba qui a un goût "rans" d'huile périmé, du melon (pastèque) "filé," une bourrette de Fresco avec des bouteilles de sirop presqu'épuisées que même les abeilles refusent et laissent les mouches se repaître, du riz échaudé pleine de pierrettes qui voulant bénéficier de la graisse nous brisent les dents.  Nous avons certainement eu beaucoup d’écrivains mais dans la réalité ou bien leurs écrits n'ont pas été assez efficaces ou bien ils écrivaient pour une nation utopique ou bien  ce qu'ils ont écrit a été purement et simplement ignoré par ce qu'ils représentaient un danger pour ceux qui consolidaient leur pouvoir sur le sang de nos frères. De toute façon le résultat est que nous sommes les plus pauvres, l’inévitable réalité. Comme je l'avait dit dans ce texte: "Que cela soit dit. Si Haïti se retrouve dans l’infâme position d’être la nation la plus pauvre de l’hémisphère de l'Ouest c'est un choix que ses dirigeants et certains de ses intellectuels ont sciemment fait."

 Cependant il y a une planche de salut pour nous: "Le Créole."

Si le père de la nation nous mettait sur nos genoux et prenait son ceinturon pour nous fouetter nous pourrions lui dire que nous avons utilisé les deux cent ans a nous construire une langue. Une langue qui est parlée et comprise par toute la population. Une langue qui est dynamique et qui a le potentiel de s’accroître. Une langue qui est enseignée dans beaucoup des grandes universités américaines.  C'est ce a quoi nous avons utilisé ces deux cent ans. Le Créole est l'une de nos rares ressources que nous ne sommes pas arrivés a abîmer.

 
La bonne nouvelle ne s’arrête pas là. Dans l'un de ses courriels sur les discussions sur le Créole, l'internaute bien connue Emmanuelle Gilles en faisant référence a la relative jeunesse du Créole nous avait rappelé qu'il prit à la France plus d'un millénaire pour faire du Français cette langue qu'il est. C’était pour dire que nous autres haïtiens nous ne devrions pas nous attendre qu’après seulement deux cent ans notre langue soit prête a remplir la fonction que remplit le Français pour les Français et pour nous autres qui l'avons adopté. C'est une belle observation. Cependant ce qui milite en faveur du Créole c'est ce même temps et la rapidité d'accroissement de l'information et la possibilité et surtout la facilité de communiquer cette information a tout le globe. L'information n'est plus concentrée dans une seule zone géographique et qu'il faut prendre des semaines pour faire voyager ou la disséminer. Nous parlons maintenant de nano secondes et l'univers (permettez-moi cet hyperbole) entier est en train de consommer les données. Les murs du monde sont brisés, ils n'existent plus, et ceci bien avant la chute de celui de Berlin. Prenons par exemple Logipam, cette compagnie haïtienne de Logiciel, ou travaille notre ami Jean Came Poulard, qui nous a donné KOK, le Correcteur Otomatik Kreyòl et qui travaille d'arrache-pied a traduire tout le logiciel de Firefox en Créole ainsi que le système d'exploitation Ubuntu (un système d'exploitation est l'ensemble des logiciels qui permettent d'utiliser un ordinateur. Sans cet ensemble l'ordinateur serait nul, sans aucune utilité. Avant de pouvoir utiliser votre logiciel favori de traitement de texte que j'imagine être Word, il faut d'abord le système d'exploitation. Sans le système d'exploitation vous ne pourriez pas naviguer la Toile).

 
Ubuntu est l’équivalent de Microsoft Windows avec la différence que Ubuntu est gratuit. Le mot Ubuntu lui-même veut dire  "humanité aux autres" ou bien "ce que je suis, je le suis a cause ou par le biais des autres." St Paul, en passant, avait dit la même chose: "Qu'est-ce que tu as que tu n'aies pas reçu?" Non seulement Ubuntu est gratuit mais le code source est gratuit. Le code source c'est ce qui permet de construire le logiciel. C’était comme si la compagnie Toyota décidait non seulement de vous donner un "Land Cruiser" gratuit mais toute la technologie, les outils, et l'infrastructure a modifier le "Land Cruiser" et a vous en construire d'autres. Ubuntu fait partie de la catégorie des logiciels libres "open source software" et est issu de la famille Linux, le premier système d'exploitation libre créé par le Finlandais Linus Torvald. Logipam exploite les logiciels libres. Il y a  maintenant sur la Toile une prolifération de logiciels libres et cela offre la possibilité de faire n'importe quoi avec un logiciel. On pourra toujours trouver un logiciel libre pour faire un travail donné, on n'a qu'a consulter Google, gare aux virus, cependant. Du Norton SVP!. Cela est absolument merveilleux! Naturellement il vous faut des notions solides de programmation. Ne désespérez pas cependant, certains logiciels donnent aux non-initiés a l'art de la programmation l'impression d’être des "rock stars" de la programmation dans certains domaines.


Qu'est-ce que cela signifie pour le Créole?  Logipam peut modifier Ubuntu pour que tous les messages du système d'exploitation soient en Créole, les messages d'information, les titres de fenêtres, les messages d'erreurs, les messages d'aide, tout peut être traduit en Créole, tout va être traduit en Créole! Les messages qui sont affichés lorsque le système démarre,  les messages de bienvenue, le texte qui apparaît sur les interfaces graphiques d'utilisateurs (GUI) le message qui vous dit d'entrer votre mot de passe car votre système est verrouillé, suivez mon regard SVP, tout! Le logiciel libre permet de tout faire sans l'aide de la compagnie qui a conçu le logiciel et de ses ingénieurs par ce que tout est a votre disposition. On peut changer les fichiers qui contiennent messages et les incorporer dans le système d'exploitation et voir leur effet immédiatement, ce qui n'est pas possible avec Microsoft Windows ou Apple par ce que les codes source de Microsoft et d'Apple ne sont pas libres. Cela offre des avantages incalculables aux pays comme Haïti. Cela signifie qu'un jour il n'est pas impossible de voir l'apparition d'un système d'exploitation qui a été conçu et développé en Haïti par des petits Haïtiens. Quelque chose qui était impensable il y a de cela dix ans. Pourquoi, par ce que maintenant tout est ouvert! Cette technologie peut être utilisée pour solutionner des problèmes inhérents a notre environnement sans avoir recours a des étrangers. C'est pourquoi des compagnies comme Logipam sont a encourager dans la mesure ou ils continuent sur la foulée des logiciels libres et les rendent accessibles aux jeunes haïtiens.

C'est dans un environnent pareil qu’évolue le Créole. Il est par conséquent évident que dans l’ère ou nous vivons nous avons besoin de beaucoup moins que mille ans. En fait de ces mille ans nous n'en avons besoin que d'une fraction. Cela va nous éviter les coups de ceinturon du père de la nation car avec l'utilisation de la technologie comme je l'ai démontré, notre langue vibre. Si cela n'est pas suffisant que le lecteur mette en perspective le taux exponentiel de la croissance de l'information pour se faire une idée de la vitesse de la disponibilité de l'information et surtout du volume de d'information. Collectivement, pas nécessairement individuellement, nous connaissons plus et plus rapidement. Voici un modèle de croissance de l'information.

La connaissance globale de l'humanité a doublé:

De Christ à Léonard de Vinci

De de Vinci à la Révolution Industrielle

De la Révolution Industrielle aux années 1900

De 1950 à 1960

De 1960 à 1967

De 1967 à 1973

En 2010 cette connaissance doublait tous les 18 mois avec la prédiction qu'en début de 2012 elle doublerait chaque jour pour qu'a la fin de l'année elle doublerait a chaque seconde[1].

On ne sait pas si ces prédictions se sont révélées vraies mais la tendance est  indubitable. La loi de Moore (1965) [2] sur les transistors et les circuits intégrés était déjà une insinuation dans cette direction. Nous avons vu maintenant comment des supers ordinateurs battaient les humains a leurs propres jeux avec le système Watson d'IBM. Avec notre Créole nous pouvons faire certainement mieux que mille ans, beaucoup mieux, étonnement mieux et nous éviter la raclée des pères de la nation. On parlait de livres de sciences; avec les progrès de la traduction par machine et des spécialistes travaillant dans leurs domaines spécifiques d'expertise cette affaire de livres de sciences ne sera qu'une affaire du passé, de l'antiquité. Et parce que la base pour le Créole est établie dans les traducteurs de Google et de Bing, du travail pionnier des linguistes étrangers (de l'université d'Indiana et de Kansas qui ont crées deux volumineux dictionnaires Créole) de la compagnie Educavision qui a son propre dictionnaire, et de beaucoup d'autres haïtiens qui ont créé des dictionnaires et parce que des compagnies haïtiennes comme Logipam continuent a améliorer la posture électronique du Créole, de l’arrivée dans la mêlée de Math Kreyòl qui est en train de conquérir les mathématiques en Créole et qui énonce cette vérité inévitable: "Yon moun aprann pi byen nan yon lang li pale chak jou" on peut voir que le futur est sur nous et dire avec les Américains: "We have seen the future and it works" (Nous avons vu le futur et ça marche).   

Voila, ne perdons plus de temps a combattre cette révolution. Cela est inutile. Joignons nos forces a le catalyser. Il est absolument grisant de faire partie d'un mouvement qui a tant de promesses a l' Haïtien...d’être des pionniers, de faire quelque chose de nouveau, de sortir du commun, de tenir ses destinées entre ses mains et d’offrir au monde une nouvelle langue. Le Français pourra s’enorgueillir d'avoir aidé a donner le jour au créole. Ca c'est du progrès! Evitons-nous la colère des pères.

Bonne journée!

______________________

[1] http://www.cawood.com/blog/information-doubling
[1] http://www.abovetopsecret.com/forum/thread588139/pg1
[2] http://en.wikipedia.org/wiki/Moore%27s_law. La loi de Moore nous dit que le nombre de transistors et de circuit intégrés doublait tous les 18 mois et résulterait dans le dédoublement de la performance des puces. On a vu une diminution dans la taille des puces inversement proportionnelle a la performance de ces puces. Mon premier ordinateur avait un disque dur de 20 Megaoctets de la taille d'un dictionnaire Français Larousse moyen. A l’époque c’était une amélioration colossale sur les ordinateurs qui n'avaient que des disquettes de 5.25” qui ne pouvaient contenir que 360 kilooctets. Pour perspective ce texte fait a peu près 22 kilooctets. Cela signifie que dans cette disquette on ne pouvait avoir que 16 documents pareils et mon ordinateur flambant neuf a l’époque ne pouvait contenir que 1000 de ces documents. Mon ordinateur a l’époque ne pouvait pas contenir une seule photographie a haute résolution qui des fois dépasse 20 mégaoctets. Maintenant avec des jump drive de la taille de la moitié d'un doigt on peut stocker mille fois plus de documents.