Economie

Le budget 2012 - 2013 publié par le gouvernement Martelly-Lamothe ne respecte pas les prescrits de la Constitution a déclaré l'économiste Kesner Pharel

budget-haiti

Une fois de plus, le gouvernement Martelly-Lamothe enfonce le pays davantage dans la crise en publiant dans le moniteur un budget dit de consensus. Cette publication est contestée par la plupart des économistes et politiciens qui voient dans cette publication un nouvel acte illégal du président Michel Martelly.

Cependant, cette publication est défendue par le prédisent de la commission des finances du Senat le sénateur Jocelerme Privert un élu de l'INITE qui soutient que le budget est conforme aux prescrits l'article 18, alinéas 6 du décret du 16 Février 2005. Pourtant, ce décret n'a jamais été évoqué pour les exercices précédant qui avaient vu le budget reconduit a plusieurs reprises. D'ailleurs, nulle part dans la constitution il n'est fait mention d'un budget de consensus c'est ce qui pousse l'économiste Kesner Pharel a déclaré que ce budget ne respecte pas les prescrits de la constitution.

D'un autre coté, repoussant d'un revers de main les argumentations du pouvoir et du sénateur Privert, et enfonçant le clou l'économiste Eddy Labossière, président de l'association des économistes haïtiens, a qualifié la publication du soi disant budget de consensus de "raccourci Constitutionnel illégal ".

Il parait évident que cette politique de fait accompli instituée par l'actuel locataire du palais national n'augure rien de bon pour le renforcement des institutions du pays et la stabilité politique. Il n'est que d'attendre pour voir comment les acteurs économiques vont réagir à cet nouvel acte illégal du président Michel Martelly

TH