Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Economie

L'homme de L'ONA « Desgraff devrait être en prison », dixit JJJ

bernard-degraff« Desgraff devrait être en prison », dixit JJJ

L'agression physique perpétrée contre Bernard Desgraff le 29 avril dernier par une trentaine de présumés ex-employés de l'Office National d'Assurance-Vieillesse (ONA) fait encore des vagues. La Primature condamne l'acte mais esquive les accusations portées contre le directeur général de l'institution. Le sénateur John Joël Joseph, par contre, réclame son « arrestation pour corruption ».

Lire la suite...

Leslie Péan: Monnaie, économie et pouvoir en Haïti (4e partie)- Les rapports de la gourde haïtienne avec le peso dominicain

pesos-gourdes

 Par Leslie Péan, 3 avril 2013  --- La dépendance haïtienne envers les Etats-Unis d’Amérique s’est renforcée depuis lors de multiples façons. Et les comportements des acteurs haïtiens ont été influencés sinon définis par les préférences américaines. Ce taux de change historique a été abandonné en 1991 pour un taux de change variable fixé par le marché, c’est-à-dire l’offre et la demande. Aujourd’hui en mars 2013, le taux de change est de 43G25 = 1 US$. La dégradation de la situation économique combinée à l’épuisement des réserves de liquidité internationale a fait perdre sa valeur à la gourde haïtienne.

Lire la suite...

Leslie Péan: Monnaie, économie et pouvoir en Haïti (2e partie)

leslie-pean-economiste Par Leslie Péan, 3 avril 2013

B. Les guerres de monnaie

 Nous assistons aujourd’hui à des guerres de monnaie qui ont leur origine dans la sous-évaluation d’une monnaie par rapport à une autre, soi-disant pour promouvoir le commerce. Le marché des devises ou le marché des monnaies est un marché fondamental dans l’économie. Par exemple, au cours des sept dernières années, le gouvernement chinois est intervenu chaque année sur le marché des changes et a dépensé en moyenne un milliard de dollars par jour pour empêcher la monnaie chinoise (le renminbi) de se valoriser. Des signes évidents de la volonté des Chinois de changer les « règles du jeu » monétaire international se multiplient. La Chine finance plus de projets en Afrique que la Banque mondiale et ces projets sont financés en renminbi.

Lire la suite...

Monnaie, économie et pouvoir en Haïti (3e partie)

monnaie-economie-pouvoir

Par Leslie Péan, 3 avril 2013  Selon Maxime Raybaud, ministre français accrédité en Haïti, Soulouque faisait fabriquer des assignats « sans interruption pour quinze à vingt-cinq mille gourdes par jour[1]». La folie des grandeurs et la recherche de la gloire porteront Soulouque à dépenser pour son sacre comme empereur la rondelette somme de 4,195,500 gourdes[2] . Le drame d’Haïti vient du fait que nombre de ses enfants sont psychologiquement perturbés. Ils n’aspirent plus à acquérir une valeur intrinsèque et cherchent désespérément dans les postes politiques un titre de député, de sénateur, de président pour se sentir quelqu’un.

Lire la suite...

Leslie Péan: Monnaie, économie et pouvoir en Haïti (Première de quatre parties) - « Pourquoi peut–on acheter avec l’argent haïtien et américain en Haïti et on ne peut pas acheter aux États-Unis avec l’argent haïtien ? »

dollar-gourdes

Monnaie, économie et pouvoir en Haïti (Première de quatre parties)

 

                      « Pourquoi peut–on acheter avec l’argent haïtien et américain en Haïti et on ne peut pas acheter aux États-Unis avec l’argent haïtien ? »

Par Leslie Pean ---- Les sensibilités qui se dégagent de cette question d’un élève haïtien sont multiples, tout en renvoyant à une constance et à une intériorisation. La constance tout à fait pertinente est l’incapacité des gouvernements haïtiens à se tenir à l’écart de l’arbitraire dans la gestion de la monnaie. La seconde, l’intériorisation, est séduisante, car elle oblige à revoir certaines idées reçues sur l’organisation monétaire de la planète. Notre réponse inclura donc plusieurs dimensions. Dans le registre des rapports monétaires, ce sont les relations d’un pays avec un autre et, dans ce cas précis, les influences que les Etats-Unis ont sur Haïti.  

Lire la suite...

Dans quels secteurs ont été créés les 400 000 emplois ?

caricature-400000jobgouvenman

Cela fait exactement huit jours que les économistes du pays cherchent à avoir des données sur l'annonce de la création de 400 000 emplois faite par le président Michel Martelly, mercredi dernier, lors d'un Conseil des ministres. Ni au palais national ni chez les ministres, personne n'est disponible pour soutenir les statistiques présentées par le chef de l'Etat.

Lire la suite...

Instabilité au parc industriel de Caracol: Bernard Schettini remplace l'industriel George Sassine à la tete de la SONAPI

caracol-parc

Bernard Schettini remplace l'industriel George Sassine à la tete de la SONAPI

Insatisfaction par rapport aux résultats obtenus jusqu'à présent au niveau de la zone franche de Caracol ?

Lire la suite...