Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Jeu09212017

Last update07:06:13 PM

Les Caraibes

Banque mondiale : l'immigration haïtienne, un avantage pour l'économie dominicaine

Les Haïtiens vivant en République dominicaine sont  une source de bénéfices  pour l'économie dominicaine du fait que ces derniers constituent  une force de travail jeune avec un niveau de salaire bas pour les entreprises dominicaines, d'après un rapport de la Banque mondiale sur les relations commerciales entre les deux pays se partageant l'île.

Malgré le risque potentiel que représente  l'immigration haïtienne qui aurait  des  effets néfastes sur les  revenus des Dominicains d'origine avec un niveau de formation bas, il n'y a pas assez de preuve que cela soit vrai, a souligné le rapport  de 38 pages présenté mardi soir, par  l'économiste en chef de la Banque mondiale, Maurizio Bussolo, et  intitulé « Haïti, République dominicaine: plus que la somme des parties ».

Lire la suite...

Rép. Dominicaine-Élections : De Balaguer à Fernandez, les intérêts actuels d’ Haïti dans les élections dominicaines

Par Edwin Paraison*

Soumis à AlterPresse le 16 mai 2012

L’avènement au pouvoir en 1996 de Leonel Fernandez du Parti de la Libération Dominicain (PLD) a marqué sans nul doute une nouvelle étape dans les relations entre Haïti et la République Dominicaine. Le vieux caudillo Joaquim Balaguer, un proche collaborateur du dictateur Leonidas Rafael Trujillo -responsable du massacre des Haïtiens de 1937 - et l’un des fers de lance de l’idéologie anti haïtienne, de cette façon, passait le pouvoir à un jeune politicien de solide formation qui donnait l’espoir d’ avoir la capacité de réaliser un changement de paradigme dans les rapports entre nos deux pays.

Lire la suite...

Caraïbes-Environnement : La région menacée par une invasion d’algues marines

P-au-P, 30 mars 2012 [AlterPresse] --- Les algues sargasses envahissent massivement les côtes de la Caraïbes et soulèvent l’inquiétude des habitants de la région, apprend AlterPresse.

La situation est particulièrement alarmante à Antigua et Barbuda où les écosystèmes locaux et les industries clées comme le tourisme et la pêche sont affectées, selon un article de IPS.

« C’est la première fois dans l’histoire que je vois - ou que quiconque dans l’association de pêcheurs voit - une telle mauvaise herbe ’sargassum’ envahir nos côtes », a déclaré à IPS, Gerald Price, chargé de communication pour l’Association des pêcheurs d’Antigua et Barbuda.

Lire la suite...