Actualités

Téléconférence - Biden et Martelly: Pourquoi la question électorale a-t-elle été omise dans le communiqué du Palais national?

biden-joe

Le gouvernement américain opte pour l'organisation des sénatoriales partielles et des municipales et locales à la fin de cette année en Haïti. Le vice-président américain Jo Biden a clairement exprimé cette volonté mercredi lors d'une conversation par téléconférence avec le président Michel Martelly. Monsieur Biden a souligné l'importance de ce scrutin pour la consolidation des fondements de la démocratie dans le pays.

Si le Palais national, dans un communiqué a fait état des échanges entre les deux hommes, il a omis cependant l'aspect électoral, indiquant que Martelly et Jo Biden ont débattu des relations haitiano-américaines, de l'aide américaine à Haïti, du renforcement institutionnel, du parc industriel de Caracol et des avertissements de voyage.

Le député Sadrack Dieudonné, pour sa part, dit ne pas faire grand cas des déclarations du Vice-président américain, Jo Biden qui exige la tenue des compétitions électorales à la fin de l'année. L'élu des Gonaïves y voit même de l'hypocrisie, rappelant que récemment l'ambassadrice Pamela Ann White avait évoqué les contraintes économiques de son pays qui l'empêcherait de financer l'organisation de plusieurs élections en Haïti dans une même période.

Le président Michel Martelly ferait bien de favoriser l'organisation des élections avant la fin de cette année afin d'éviter au pays de nouvelles crises. Cet appel est du député de Chantal Torbeck, Guy Gérard Georges, qui dénonce l'irresponsabilité des dirigeants haïtiens qui doivent faire face aux pressions de la communauté internationale à chaque période électorale.

Source:Vision 2000

A Lire Aussi: