Actualités

Quand les vacances de Jean Monard Metellus créent une sensation-rigolo avec le PDG Patrick Moussignac!

volley-ball-jeanjunior

« Si j'étais médecin, je prescrirais des vacances à tous les patients qui considèrent que leur travail est important. » Bertrand Russell

Par Jean-Junior Joseph --- Récemment, j'ai aussi pris de modestes vacances. Ce depuis des lustres! J'ai honte de dire depuis quand ! Oups! Shame on me! Je pourrais compter sur les doigts d'un manchot combien d'amis qui le savaient. J'ai fait des choses que je n'ai pas faites depuis des années. J'ai joué au Pingpong, au volley-ball. Je me suis heurté le pied droit à la « recherche d'un kill au volley-ball ». J'ai pu me tremper dans une piscine d'eau de mer. Musique et cuisine aidant (sauf celles de chez nous en panne de marketing international), vive les vacances! Resté-je impatient pour les toutes prochaines!

J'ai écrit un texte sur « Beauté du monde maritime, la nature, des profondeurs de la physique et la vision des grands scientifiques Archimède et sa flottabilité –Buoyancy- , Galileo Gallilei et sa gravité. C'est ahurissant quand un roc d'une faible masse peut franchir les eaux de mer par rapport un paquebot (Titanic) de multiples kilogrammes contenant 5,000 âmes vivantes et qui reste en surface. Je publierai ledit texte quand le temps me le permettra.

Revenons à la sensation-tèt-pa-dwat Metellus-Moussignac.

jean-monard-metellus-primeJean Monard Metellus, le commentateur politique de Radio Télé-Caraïbes qui est au micro six (6) jours sur sept (7), semble-t-il, n'aurait pas droit à ses vacances familiales? Ne parle-t-on de cette Haïti où la politique se veut d'être une arène de mangeurs d'hommes ou surtout de carnivores humains? L'on commente la politique au micro, l'on peut compter deux groupes d'auditeurs: les heureux et les frustrés. Metellus fait le bonheur des anti-Tèt Kalé et le malheur des pro-Tèt Kalé. Les neutres sont rarissimes.

Dans un pays où 55% des ménages ont un récepteur de radio et 77% des téléphones portables, les zins passent vite, le « bral gen kouri » se crée plus facilement et surtout quand le pouvoir en place est en chute libre.

En maintes occasions, je rencontre Jean Monard Metellus, j'ose lui dire « Sais-tu que c'est le régime Tèt Kalé qui est ton meilleur allié. La popularité de ton émission provient du fait qu'il te donne toujours des ingrédients pour les cuisiner comme un bon steak bien cuit... A force de te donner raison, ils finiront par se mettre un doigt dans l'œil »

Le comédien Tonton Bicha n'est pas passé par quatre chemins dans une publicité « Jean Monard : tout tan se Mate li... ». Les humoristes de l'émission Matin Caraïbes (RTVC) l'appellent « lucky Luke » au point qu'il tire sur tout ce qui bouge « an mòd mate li ».

Les forces de Jean-Monard Metellus sont les suivantes dans cet échantillon de questions qui serait à la base d'un sondage radiophonique en réponse de vrai ou faux:

  1. A-t'il joué un rôle dans l'implication de l'Exécutif dans l'arrestation d'un Député en fonction?
  2. A-t-il créé un Newton Louis Saint Juste et un André Michel face à la corruption de la Première Dame et du Fils du Président?
  3. A-t-il créé un Sherlson Sanon, le dénonciateur des membres de l'Exécutif?
  4. A-t'il demandé au Juge Jean Serge Joseph de requérir la présence de Laurent Lamothe et ses ministres?
  5. A-t'il initié la rencontre entre l'Exécutif et Jean Serge Joseph en présence de Garry Lissade?
  6. A-t'il créé l'arrestation exclusivement politique de Enold Florestal?
  7. A-t'il recommandé la loi Electorale 2008 qui est la source des zizanies politiques aujourd'hui Opposition-Tèt Kalé?
  8. A-t'il demandé que le PM Laurent Lamothe distribue à gogo des contrats gré-à-gré de plus de 500 millions de dollars américains à des compagnies bidons ?
  9. Contribue-t-il à l'arrogance du Président Martelly qui a parlé de voleurs de bœufs? Est-il un voleur de bœufs, lui-même comme journaliste opposant ?
  10. Va-t-il constater la caducité du Parlement en Janvier 2014, événement déclencher de la chute de Tèt Kalé?

Chacune de ces questions renferme une réponse. Par contre, Jean Monard Metellus a certaines faiblesses, et pas des moindres :

  1. Pourquoi méprise-t-il royalement les réseaux sociaux (Twitter et Facebook) qui sont la force de frappe de l'heure, surtout en Communication Politique? Ne pourrait-il pas suivre les pas de Daly Valet ?
  2. Pourquoi n'impose-t-il pas plus de leadership dans l'émission RANMASE, en faire un espace académique pour proposer en des termes clairs et poser les vrais problèmes d'Haïti ?
  3. Pourquoi est-il si tolérant face aux non-sens implacables de plusieurs de ces invités? Surtout les « donneurs de leçons » ?
  4. Comment peut-il profiter de ses six (6) jours à RTVC pour reproduire d'autres mentalités de changement, vers une autre Haïti?

Les vacances en famille font du bien à un homme comme Jean Monard Metellus. Il a un avantage qui est rare chez plusieurs. Metellus est un homme modeste, simple. Il ne frise pas l'arrogance. Les zélés de Tèt Kalé voient en lui un massacreur de Martelly. Je pense que c'est le contraire. Même si je crois qu'il est un vrai militant politique, Metellus se révèle nécessaire pour stopper ou anticiper les dérives annoncées d'un pouvoir qui croit que l'argent peut acheter les gens et les choses de ce pays. Heureusement Metellus n'est pas dans la liste de ce Congolais Tryphon Kin-Kiey Mulumba qui eut à dire en 2011 : « Vous savez bien qu'un journaliste pauvre est un danger pour lui-même, un danger pour la société. Un journaliste pauvre est un danger pour la démocratie. Parce qu'il va passer son temps à aller inventer des articles, à aller injurier les hommes politiques. L'indépendance est aussi le fait d'une puissance, d'une aisance matérielle.»

Les vacances font du bien à ceux qui en savent l'importance. On court après le boulot pour faire le maximum mais rien ne remplace de bonnes vacances prises en compagnie des gens qui vous plaisent.

Je continue de rire quand les rumeurs courraient sur une sensation de querelle, sensation-rigolo, sensation-tèt-pa-dwat entre Patrick Moussignac et Jean Monard Metellus. Sans même en parler à Moussignac, je connais déjà la réponse : « Où étaient-ils quand ils avaient le choix de censurer Tèt Kalé lors des dernières élections présidentielles... Au moins, yo pa ka di nou pat pale yo. »

Ca m'étonne que Moussignac n'ait pas laissé durer la sensation pour se créer une dose de « lòbèy san lòzèy». Si c'était moi, je laisserais péter le plafond pour deux semaines encore. Vive les vacances ! Même celles qu'on prend hors du microphone.

Jean-Junior JOSEPH
Le 2 septembre 2013

A Lire Aussi: