Actualités

Coup dur pour le sans diplôme Michel Martelly: Le recteur de l'Université confirme l'authenticité des diplômes des juges illégalement écartés par l'apprenti dictateur Sweet Micky

martelly-devant-ethnologie

Avec l'air moqueur et provocateur qu'on lui reconnait, Sweet Micky le candidat à la présidence avait passé en dérision ceux qui étaient détenteurs de 10 plòmes, 100 plòmes yon pakèt plomes en les stigmatisant, qu'avez vous fait pour le pays ? vous avez échoué scandait à tue-tête le chanteur débridé en campagne électorale et après avoir été placé par l'international à la tête du pays. Nous rappelons que jusqu'a maintenant personne ne peut donner le pourcentage de vote obtenu par Michel Martelly au premier tour des élections.

C'est ce même Sweet Micky devenu président qui met en cause la véracité des diplômes obtenus par d'honnêtes citoyens qui ont consenti beaucoup de sacrifices pour aller à l'université et obtenir un diplôme et qui n'avaient pas choisi de prendre de la drogue et s'amuser dans des boites de nuit ou sur des chars en culottes rose comme le faisait Michel Martelly selon ses propres paroles.

d'Après AHP et nous et nous citons " Le recteur Jean Vernet a fait savoir qu’après vérification au service des registres,  il a été constaté que certains d’entre eux ont effectivement été diplômés de l’UEH et que d’autres, en raison de certaines négligences administratives, dues à des changements de ministre de l’éducation, n’ont pas eu leurs diplômes en bonne et due forme, mais tous, ils remplissent les conditions pour obtenir  leurs parchemins, a reconnu M. Henry.

Nous comprenons la peine et la déception causées par ces actes du régime pour assassiner le caractère d'honnêtes citoyens  Mehu Melius Garçon, Rogavil Boisguene et Madame Marie Neltha Fétière dont le seul pêché est d'avoir choisi de servir leur pays a déclaré un citoyen qui veut conserver l'anonymat pour ne pas être persécuté par le régime. Cet acharnement du régime Tet Kale contre ceux qui sont appelés a vérifier leur détournements de fonds et vols des fond et biens de l'état d'après certains sénateurs est compréhensible puisque nous savons que Sophia Martell la femme, Olivier le fils du président de même que le premier ministre Laurent Lamothe sont accusés de corruption " dwet long siperyè "

Tout Haiti,

   A Lire Aussi: