Actualités

Fronde à la PNH: Des policiers boycottent un concours à l’Académie nationale de police

police fronde touthaiti

Plusieurs centaines d'agents 4 de la PNH, en majorité de la promotion 1995, ont perturbé, samedi, le déroulement d'un concours à l'Académie nationale de police (ANP), située sur la route de Frères. Reporté sine die par l'institution, ce concours visait à élever des agents 4 au grade d'inspecteurs.

Alors qu'ils étaient conviés à subir un concours pour passer au grade supérieur, quelque 2 000 agents 4, ont procédé, samedi, à un mouvement de protestation dans l'enceinte de l'Académie nationale de police de Frères, en vue d'exprimer leurs frustrations. Ils ont boycotté l'examen notamment en raison du fait que beaucoup d'entre eux n'ont pas trouvé leur nom sur la liste des admis à passer le concours, parce qu'ils estiment aussi qu'ils ne devraient pas passer de concours pour devenir inspecteurs – en raison de leur ancienneté dans la PNH – et parce qu'ils constatent que des policiers, « plus jeunes qu'eux, ont gravi les échelons de façon irrégulière, dans l'institution ».

Estimant qu'il y a « exclusion et parti pris » dans le processus, ces policiers en ont profité pour dénoncer les responsables de l'institution qui, selon eux, élèvent des policiers au grade supérieur en dehors des règlements internes de la PNH. « Ils [les responsables de l'ANP] ont publié une liste non signée d'à peine 500 agents 4 pour subir le concours, alors que nous sommes plus de 2 000 policiers appelés à subir cette épreuve, explique un policier sous couvert de l'anonymat. Personne ne sait à partir de quels critères ils choisissent certains policiers et en excluent d'autres. Nous avons 19 ans à la PNH et nous sommes encore au grade d'agents 4 en dépit du fait que bon nombre d'entre nous ont leurs diplômes de licence ou de maîtrise en main. Pourtant, il y a des policiers qui ont à peine sept ans de carrière et qui sont déjà inspecteurs... »», a-t-il dit, notant que le dernier concours à ce niveau a été organisé en 2008.

D'après les règlements internes de la PNH, renchérit l'agent 4, il faut passer par un concours pour être gradé et cela exige l'ancienneté et la compétence. « Cependant, fait-il remarquer, beaucoup d'entre nous faisant partie de la 1ère promotion, les pionniers de l'institution, n'ont jamais été nommés au niveau supérieur. Nous avons été gradés pendant deux fois seulement. On n'a rien à nous reprocher, on ne nous a jamais envoyés à l'Inspection générale. Pendant ce temps, nous constatons que des policiers qui ont été révoqués reviennent dans la PNH avec un grade supérieur. Cela nous rend frustrés... », a détaillé le policier sous le regard approbateur de ses collègues réunis sur la cour de l'ANP à Frères.

Selon un autre policier, l'institution avait sorti un communiqué affirmant que « tout policier au grade agent 4, qui a au moins 8 ans de service, deviendra automatiquement inspecteur. « Cependant, ajoute l'agent, ils ont décidé de choisir seulement 761 agents 4 sur un total de plus de 2 700 et ils obligent le reste à passer le concours. Pendant ce temps, il y a des policiers, agents 4 depuis moins de quatre ans qui ont été choisis. Tandis que d'autres, qui ont par exemple 11 ans et même 17 ans, n'ont pas été choisis. Aucun critère n'est défini pour choisir ceux qui doivent ou ne doivent pas passer le concours pour être inspecteurs. Je ne crois pas que ce soit sur la base de la compétence parce que parmi ceux qui nous dirigent comme inspecteur et comme commissaire, il en a qui ne savent même pas lire... »

N'ayant pas le droit de manifester, ces policiers qui se considèrent comme des «frustrés», disent revendiquer une Police nationale d'Haïti (PNH) qui fonctionne selon la loi ou tout policier sera traité sur un même pied d'égalité. Le journal a tenté vainement à plusieurs reprises, d'entrer en contact avec l'un des deux porte-paroles de la PNH.

Bertrand Mercéus
Source: Le Nouvelliste

Les Dernieres Nouvelles