Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Mar04242018

Last update06:56:19 PM

Actualités

Gabriel Fortuné annonce une vaste mobilisation dans le sud du pays

Haïti /protestation

gabriel-fortuneGabriel Fortuné annonce une vaste mobilisation dans le sud du pays pour forcer le président Michel Martelly à respecter ses engagement envers ce département.

Une grogne sociale et politique tend  à prendre le large dans la quasi-totalité  du  pays  ces derniers jours notamment dans le sud contre le régime en place.  Considérée comme le bastion du chef de l’état, la ville des Cayes doit encore se faire attendre en ce qui concerne le respect des promesses de campagne, de l’avis de l’ex –délégué départemental du Sud, Gabriel Fortuné.  Il a cité à titre d’exemples la discorde existant  entre  les représentants du président Martelly dans le département  comme  l’un des principaux obstacles au développement de la zone.

Lire la suite...

Déclaration de patrimoine

Le directeur de l’Unité de lutte contre la corruption a, par ailleurs, annoncé que 80% des membres du gouvernement effectuent jusqu’à date leur déclaration de patrimoine selon les exigences de la loi. Seulement trois ministres de l’actuel gouvernement n’ont pas rempli encore cette modalité près après l’entrée en fonction du gouvernement Laurent Lamothe. Les trois ministres, dont l’ULCC s’est gardée de révéler les noms ont pris contact avec l’institution. Les retards accumulés par certains fonctionnaires de l’Etat, dont des ministres, ont été dénoncés par l’ULCC lors d’un Conseil des ministres retransmis par la Télévision nationale d’Haïti en direct du palais national. Le chef de l’Etat et celui du gouvernement encourageaient leurs ministres, secrétaires d’Etat et directeurs généraux à faire leur déclaration de patrimoine.   

Lire la suite...

Le carnaval des fleurs fanées de Michel Martelly

fleurs-fanneesLes autorités Haïtiennes s’apprêtent à organiser les 29, 30 et 31 Juillet prochain ce qu’elles appellent « le carnaval des fleurs. » Ce sera le deuxième carnaval organisé en six (6) mois par l’équipe au pouvoir qui a pourtant promis le changement. Deux carnavals par an, c’est exceptionnel pour un pays en proie au chômage, à la misère et à une insécurité non maitrisée. Et parlant de changement, c’en est un, si l’on tient compte du fait qu’il y a longtemps qu’on ne parlait plus de ce carnaval qui coïncidait en général avec la célébration de l’anniversaire de naissance de l’ancien dictateur Jean Claude Duvalier. Curieusement, le premier jour gras de ce carnaval spécial tombe le jour (29 Juillet) où l’on célébrait l’anniversaire de la création des volontaires pour la sécurité nationale (VSN), les tontons macoutes qui, on se souvient, imposaient une terreur d’Etat au pays. Quelle coïncidence ! Tout cela n’est pas tout à fait étonnant quand on sait que ce sont les néo-duvaliéristes qui ont le pouvoir. Par contre, ce qui indigne, c’est la propagande faite autour de ce carnaval et la tentative maladroite des autorités pour le justifier.

Lire la suite...

Les parlementaires du Sud exigent des projets durables pour leur département

drapeaux-haitiensDes parlementaires du Sud menacent de ne pas voter le projet du budget 2012/2013, si le gouvernement ne présente pas des projets durables pour leur département. A ne pas oublier que ce budget faisait déjà l’objet de discussion le mardi 10 juillet entre le Premier ministre,

Lire la suite...

Que dire d'être Noir dans la « république » de Pétion-Ville ?

discriminationCe n’est pas une nouvelle, en Haïti le noir est soit sale, soit diabolique. C’est surtout lié, dans un contexte socio-économique comme le nôtre, à « ces gens-là », ceux qui sont pauvres et analphabètes. Pour prendre leurs distances avec le noir de leur peau, des jeunes gens subissant la pression sociale, n’hésitent pas à utiliser des produits pour « se blanchir » et paraître plus beaux, au détriment même de leur santé. Pourtant l’exercice- si elle devait s’appliquer à la majorité- serait de taille : près de 98% des habitants de ce pays sont … NOIRS !

 Parmi eux, MOI. Je suis une Négresse et je n’ai pas de raisons particulières de m’en mortifier et surtout je ne peux rien y changer. Raison de plus pour ne pas porter l’opprobre de ma couleur. C’est aux racistes de mon propre pays de rougir.

Lire la suite...

Le batiment logeant la Mairie de Petit Goave souillé

symbole-justiceLe local de la mairie de la ville de Petit-Goâve a été souillé dans la nuit de mardi à mercredi avec des matières fécales par des inconnus alors que les maires ont été renvoyés par le gouvernement, a constaté sur place un collaborateur de Haïti Press Network.

« Cela s’est produit au cours de la nuit. Il y a une odeur désagréable répandue dans le quartier qui est pratiquement déserté par la population. Les employés de la mairie n’ont pas pu se rendre à leur travail », a indiqué à HPN le directeur de la station Préférence FM Guito Mathieu contacté au téléphone.

Lire la suite...

Nuit de terreur et exode au Bel-Air et à Delmas 2

Haïti-Insécurité --- Les affrontements entre les bandes armées ont recommencé, forçant des riverains terrorisés à prendre la fuite, selon les observations faites sur place par Radio Kiskeya

Des tirs nourris ont été entendus durant toute la nuit de mardi à mercredi au Bel-Air et au bas de Delmas (centre de Port-au-Prince) dont les habitants sont confrontés, depuis une semaine, à une tension permanente en raison de la reprise des affrontements entre deux bandes armées rivales basées respectivement au Bel-Air et à Delmas 2.

Lire la suite...

Forces armées : Martelly se tourne vers l'Equateur

haiti-equateurPendant sa visite officielle en Equateur, mardi et mercredi, le président Michel Martelly a profité pour solliciter le soutien de son homologue dans la formation d'une armée. Une demande que Rafael Corea Delgado prend à coeur. Mais avant, il veut continuer dans la formation et le renforcement de la police nationale.

Fanfare. Déploiement impressionnant de la police et de l’armée équatoriennes dans les rues.  Michel Martelly a été reçu en Equateur avec tous les honneurs militaires. Accueil chaleureux. Tant de la part des autorités que celle des membres de la population. Partout où il passait les gens lui réservaient des applaudissements et le sourire.

Lire la suite...

La première mesure du CSPJ: un sujet polémique

Le doyen du tribunal de première instance, Me Raymond Jean Michel, a répondu mercredi matin à la convocation du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Le doyen devait fournir des explications sur sa décision de procéder à l’installation, le mardi 10 juillet, de deux nouveaux juges instructeurs dans la juridiction de Port-au-Prince malgré les injonctions du CSPJ à cet effet. Car, dans une circulaire en date du 4 juillet, le CSPJ avait indiqué aux doyens des 18 juridictions qu'ils ne devaient pas recevoir des prestations de serment sans son avis.

« J’ai effectivement répondu à la convocation, mais je n’ai pas à vous dire ce qui s’était passé (…) Si vous voulez avoir des détails, adressez-vous au CSPJ », a déclaré laconiquement Me Raymond Jean Michel, un peu énervé par les questions des journalistes.

Lire la suite...