Analyses & Opinions

Quand le PHTK et alliés recourent au terrorisme pour déstabiliser le président provisoire, Jocelerme Privert

mariott attaque phtkFenêtre trouées de balles par les attaques armées

Le festival de tirs qui a plongé Port-au-Prince dans la terreur dans la nuit de jeudi à vendredi, Porte la marque des anti-Privert. En clair, ceux qui jurent d'être toujours au pouvoir même au péril de la République.

Que ne feront-ils pas pour plonger le pays dans le chaos et assauter les boucles du pouvoir en place dont ils n'ont pas le contrôle?

D'ailleurs, c'est du déjà-vu. En 1987, les macoutes avaient massacre des dizaines de gens qui s'apprêtaient à voter pour la première fois après trente ans de terreur d'état et d'infamie. Assoiffés encore du pouvoir qu'ils avaient dû abandonner sous pression populaire les macoutes ne concevaient pas qu'ils aient été écartés. Ainsi, pour manifester leur courroux face à un tel état de fait, ces derniers avaient ouvert le feu en plein jour sur de paisibles citoyens qui voulaient dire non à l'obscurantisme à tout jamais, cartes de vote à la main.

Ce sont ces mêmes massacreurs qui reviennent. Ils étaient dans les rues de Port-au-Prince hier soir comme dans la nuit du 28 au 29 Novembre 1987.

Tirer sur des immeubles et des gens relève de leur thématique. Ce n'est pas pour la première fois qu'ils sont retournés à leur vomissement. Tuer des gens, semer la panique pour garder le pouvoir ou le reprendre lorsqu'il leur échappe, a toujours été leur apanage.

En 1991, ils étaient encore là pour réaliser un coup d'état rate avec un tortionnaire en tête. Le fameux Roger Lafontant. Une ridicule tentative qui n'avait pas fini sans effusion de sang.

Au cours de la même année, ils avaient réajusté leur tir cette fois-ci pour ne pas rater la cible. Leur coup d'état Contre le président Aristide avait provoqué des dizaines de milliers de morts.

En 204, certains d'entre eux étaient avec les GNBISTES.

Mécontents de ce qu'ils n'ont pas pu imposer leur Jovenel en 2015 par un kidnapping électoral, les voici qui décident de tout dévaster d'avantage. Le pillage des fonds du petro-caribe ne suffit pas, parait-il.

Il n'y a pas longtemps que le gouvernement en place avait décidé d'interdire la circulation des armes de manière temporaire. Les proches de l'ancien régime Tet kale s'y étaient catégoriquement opposes avant de crier au scandale, portant ainsi le gouvernement à revenir sur la mesure.

Le sénateur Antonio Cherami avait quant à lui fait état de circulation d'armes Lourdes au palais Législatif par des parlementaires proches de l', ancien régime tet kale il y a seulement deux jours.

La police, donc, n'a pas à chercher ailleurs les auteurs des fusillades du jeudi 23 Juin 2016. A moins que Michel Ange Gédéon serait un intrus, "yon sepan nan sein". Il n'y a pas l'ombre d'un doute que le crime est signe PHTK et ses ouailles.

Guerby Dujour

Les Dernieres Nouvelles