Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

L'art et la manière

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), très attendu depuis 2007, a donné le ton en choisissant dans une confusion déplorable ses trois membres devant intégrer le CEP. Le coup d’envoi signe une précipitation maladroite.

La présidence, sans un silence gêné –la réprimande n’étant pas permise (le CSPJ est un pouvoir indépendant)-, lui a emboîté le pas. C’est à peine si l'on n’entendait pas murmurer: « On nous réclame l’Etat de droit, nous avons le droit de l’ériger à notre goût ».

Lire la suite...

Martelly: dans nos rangs, point de traître.- un souhait, une menace?

martelly-menace
Dans nos rangs, point de traître.- un souhait, une menace?

Le président Michel Martelly a sorti un discours lundi soir pour essayer de faire passer la pilule du Conseil électoral permanent. Pour défendre cette institution légale et constitutionnelle, le président a conclu son adresse à la nation par un très inédit « Pour le pays pour les ancêtres, marchons unis, bêchons joyeux. Dans nos rangs, point de traître». Un mélange détonant.

Lire la suite...

LA RUE VA PARLER, par Patrick ELIE

patrick-elieNécessité d’un leadership pour canaliser la rivière de colère et de frustrations

La rue va parler, va-t-elle vociférer ou articuler ses revendications et ébaucher son plan pour sa propre sortie du bourbier ?

Lire la suite...

Le CEPAM: Conseil Electoral Pa Martelly. Le Président Michel Martelly joue avec le feu.

cep-cepam

Par Letitiah Sept -- L’on aurait dû espérer qu’après 15 mois au cœur du pouvoir politique du pays, Michel Martelly aurait appris une chose ou deux sur la gouvernance du pays. Il aurait pu apprendre de la Constitution, des procédures, et se reposer sur ces conseillers pour se familiariser avec les lois du pays. Cependant, il continue de jouer avec le feu. Le président passe maintenant de la gouvernance purement artisanale à une gouvernance hybride du bricolage institutionnel.
En effet, dans le cas de l’arrestation du député Bélizaire, il n’avait pas pu obtenir le soutien formel des cadres de la Police Nationale d’Haïti ; pas même de l’homme de main qu’il s’était choisi, le ministre de la Justice d’alors, Josué Pierre-Louis. Dans le cas de la résurrection de la FADH, il ne pouvait compter sur le de vieux sergents gérontes édentées et des jeunes hommes et femmes dont certains étaient encore bébé lorsque la FADH avait été démobilisée.  

Lire la suite...

Le banditisme politico-intellectuel - « Pi ta sanble ka pi tris… ankò »

marvel-dandin« Pi ta sanble ka pi tris… ankò »

Par Marvel DANDIN -- Le phénomène du banditisme politico-intellectuel ne date certainement pas d’aujourd’hui en Haïti. Il consiste, pour des nantis du savoir ou prétendus tels, d’insulter l’intelligence, de faire fi de toute probité intellectuelle en recourant à d’étonnantes arguties pour justifier des actes politiques manifestement illégaux et arbitraires.

Lire la suite...

Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK): - Les incohérences du gouvernement Martelly/ Lamothe

parti-haiti-tet-kalePar Patti James  -- Soumis à Tout Haiti le 20 Aout 2012


Le parti rose, nouvellement créé,  dénommé Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et dirigé par le chef de cabinet du président Martelly, Anne Valéry Milfort, se définit idéologiquement comme << un parti de centre droit  de tendance libérale qui est pour le désengagement de l’État dans l’économie>>.  Comment comprendre alors tous les slogans, tout le bavardage et toutes les actions d’éclats du gouvernement Martelly/Lamothe et de la première dame Sophia Saint Rémy Martelly autour de  questions relatives au social ?

Lire la suite...