Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Jeu09212017

Last update07:06:13 PM

International

Afrique du Sud: L'amertume de Winnie Mandela

Winnie MandelaWinnie Mandela

L'écrivain indien prix Nobel de littérature en 2001 V. S. Naipaul et sa femme ont rencontré Winnie Mandela chez elle à Soweto. L'ex-épouse du premier président noir du pays est très amère. Elle a des mots très durs pour le héros de la lutte antiapartheid.

Lire la suite...

United States of America Owes Nelson Mandela and the (ANC) National African Congress an Apology

anc-mandela-free-350"As I walked out the door toward the gate that would lead to my freedom, I knew if I didn't leave my bitterness and hatred behind, I'd still be in prison," Said Mandela after he was freed in 1990.

Mandela is an exceptional human being. Someone who had sacrificed his own freedom for the freedom of others. Someone who was always willing to do what was necessary to safeguard liberty and democracy. However the beacon of freedom, the country revered for democracy and human rights, the great United States of America was not always in the side of this great icon. We did him wrong.

Lire la suite...

Exemple pour Haiti: Le Malawi a vendu le jet présidentiel pour l'achat de maïs

avion-malawiLa présidente malawite, Joyce Banda, a décidé de vendre le jet présidentiel acquis par son prédécesseur. Le prix de vente : 15 millions de dollars. La somme sera affectée à l'achat de maïs sur le marché local et à la culture de légumes.

Lire la suite...

Six Things Nelson Mandela Believed That Most People Won’t Talk About

mandela-castro1

In the desire to celebrate Nelson Mandela's life — an iconic figure who triumphed over South Africa's brutal apartheid regime — it's tempting to homogenize his views into something everyone can support. This is not, however, an accurate representation of the man.

Lire la suite...

J’étais si fière d’habiter les Etats-Unis !

cariture-reverse-travon-martin

Les questions raciales : le Talon d'Achille des Etats-Unis d'Amerique

Par Pascale Doresca -- La première fois que je me suis rendue compte de la complexité des questions raciales aux Etats-Unis, c'était il y a quinze ans. A l'université. Nouvellement arrivée sur cette terre gorgée d'opportunités, je n'ai vu qu'un pays apparemment terne dont le « melting pot » pratique garantissait un prêt à porter culturel dépourvu de passions. En effet, l'un de mes profs confirma mes pressentiments quand, à travers une allocution savante, il nous parla des pères fondateurs des Etats-Unis, du fédéralisme, de l'individualisme tout puissant, de l'absence de Ministère de Culture et de Langue Officielle, et du fameux « We The People » qui, dans la Chartre fondamentale, place le citoyen en contrôle à part entière de son destin. J'étais sous le charme de ce pays mystérieux. Je n'arrêtais pas de demander aux gens que je rencontrais de définir pour moi le « Rêve Américain ; » et grande fut ma surprise de constater que le Rêve était aussi flou et indéterminé que l'Amérique elle-même. J'étais conquise. Ce que Ben Franklin appelait « the Great Experiment » m'avait gagnée à sa cause.

Lire la suite...