Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Histoire

La Plaine-du-Fond des Cayes : une histoire singulière…

 Plan des Cayes

Par Alin Louis Hall --- Selon Moreau de Saint-Méry, « avant 1666, des Boucaniers français vinrent chasser dans la petite île que l'étonnante multiplication des vaches avait fait appeler l'le-à-Vache et la plaine opposée fut nommée, par eux, la grande terre de l'Ile-à-Vache. Quelques-uns de ces Boucaniers s'arrêtèrent dans cette plaine, et Bertrand d'Ogeron sollicitait le ministre, le 20 Janvier 1666, de faire un établissement de 200 ou 300 hommes, vis-à-vis l'Ile-à-Vache et d'ordonner qu'on ouvrît, de là, un chemin jusqu'au Cul-de-Sac ». Avec le temps, du sommet des montagnes de l’Ile-à-vache, les boucaniers adoptèrent une appellation beaucoup plus descriptive. C’est encore Moreau de Saint-Méry qui apporte un éclairage sur le mot « caye » qui signifierait îlot rocheux. En raison de ces nombreux îlots rocailleux ou récifs coralliens de la rade communément appelés « cayes » et, surtout du fait, qu’en certains points cette grande étendue soit en dessous du niveau de la mer, ils la nommèrent la Plaine-du-Fond des Cayes.

La contribution de la Péninsule du Sud au processus de création d’Haïti (2 de 2)

Nicolas Geffrard touthaitiNicolas GeffrardPar Alin Louis Hall  --- L’histoire des vaincus a toujours été occultée, dénaturée, ou même criminalisée par les vainqueurs. Elle constitue l’enjeu posthume de conflits permanents. Après la guerre, les vainqueurs terrassent les vaincus jusque dans leur dernier retranchement pour vaincre leur mémoire collective. Parfois, de façon imprévue, il arrive pourtant que les vaincus prennent leur revanche dans l’imaginaire des vivants. Plus que les grandes victoires, les grandes défaites sont également de grandes épopées, l’Iliade pour la guerre de Troie, les Thermopyles pour les Spartiates. Pour mieux appréhender la situation complexe d’Haïti, il faut au moins essayer de comprendre les motivations inavouées et inavouables de la problématique du déficit endémique de mémoire. En réalité, notre objet est très loin de rédiger un panégyrique à sens unique pour des hommes qui, avant tout, n’étaient que des hommes ; en l’occurrence, des produits de leur temps et de leur milieu. (1)

Présentez Armes au Général Président François Antoine Simon (par Alin Louis Hall)

antoine simon general touthaitiFRANCOIS ANTOINE SIMON (Président d’Haïti)Par Alin Louis Hall:  --- L’histoire d’Haïti ne bégaie jamais lorsqu’il s’agit de prouver que nos Chefs d’Etat sont trop souvent prisonniers de leur entourage. S’accrochant au pouvoir politique, les chronophages et les nihilistes ont toujours maintenu le pays dans un état permanent de déréliction pour contrer l’intelligence. « On devenait président d’Haïti, par des intrigues de couloir ou le sabre. D’élections libres et populaires, il ne fut jamais question»[i] En ce sens, ce n’est pas demain que l’avenir d’Haïti commencera à déchanter. Pour dire les choses autrement, le vote a toujours été une transaction financière et, dans certains cas, un commerce de détail.

La contribution de la Péninsule du Sud au processus de création d’Haïti (1 de 2)

Camp Gerard cayes haiti

Par Alin Louis Hall, 14 Aout 2016 --- Comme l'historien Michel Hector eut à le faire le 5 juillet 2006, une décennie plus tard, il importe de marquer d'une pierre la rencontre de Dessalines et de Geffrard au Camp Gérard le 5 juillet 1803. Ils ne sont pas légions les historiens professionnels à reconnaitre cette contribution de Geffrard et du Sud dans la guerre de l’indépendance. A propos du processus unitaire après la déportation de Toussaint Louverture le 7 juin 1802, Michel Hector est sans équivoque en écrivant ceci : «Il se consolide au Congrès de l'Arcahaie en mai 1803 et culmine avec la rencontre Dessalines - Geffrard au Camp-Gérard le 5 juillet où tous les combattants du Sud reconnaissent l'autorité de commandement du général en chef de l'armée libératrice.»(1) En clair, il s’agit d’un changement radical de vues qui facilite une argumentation approfondie contre les versions mutilées de l’histoire d’Haïti. C’est un tournant décisif qui reconnait la contribution décisive du Sud, de l’Ouest comme du Nord, des anciens et des nouveaux libres, des noirs et des mulâtres, dans la guerre de l’indépendance pour l’hégémonie d’une société créole qui, malheureusement, consacra la marginalisation et l’exclusion des bossales.

Haiti, 204e Anniversaire du Premier Etat Méridional: La Péninsule du Sud, une Tradition d’Autodétermination

1er-drapeau-etat-meridional-alin-louis-hallDrapeau 1er Etat Méridional

Par Alin Louis Hall  --- Selon les idéaux la révolution américaine, il ne peut y avoir d'imposition sans représentation. La taxation perd toute légitimité quand la population n’en bénéficie pas. Lorsque les gouvernements se relayent depuis plus de deux siècles au pouvoir pour maintenir une région dans le sous-développement durable, il n’est pas du tout déraisonnable de parler d’une néantisation planifiée. Il devient alors concevable de reconnaitre l’existence d’un «rétrogradage»[i] programmé.