Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Ainsi meurt la Gauche Haïtienne

tunerb delpe micro

Il y en avait ceux qui rêvaient de séjourner à Moscou, d’autres qui souhaitaient demeurer à la Havane et la plupart qui songeaient à visiter le Mur de Berlin. L’idée n’était qu’à se procurer d’une biographie loyaliste. Ce profil fantasmé était souvent la méditation quotidienne des hommes de gauche d’Haïti qui avaient voulu confirmer leur appartenance à l’espace Marxiste.

Lire la suite...

L’impossible combat des marginalisés du« capital »

world economic forum davos jacob zuma afrique du sudPresident Sud Afrique Jacob Zuma à Davos au Sommet economique Mondial

« Poursuivre l’impossible, c’est de la folie. Or il est impossible que les gens médiocres ne commettent pas de telles actions. »

                                                                                   (Marc-Aurèle, livre V, 17)

Par Robert Lodimus  --- Pour baisser les flots d’angoisse qui montent dans notre cœur comme les vagues de l’océan, nous avons repris l’habitude de revisiter les grands philosophes des courants de l’épicurisme et du stoïcisme. Les chrétiens, en des moments de sombreur  spirituelle, lisent la Bible. Les musulmans, le Coran. Les judaïstes, la Torah. Les bouddhistes, le Dhammapada : quand ils ne se retrempent pas dans les citations fortifiantes du confucianisme. Lorsque l’âme humaine est plongée dans la tourmente, il lui faut une cure de « Sagesse » pour ne pas basculer dans l’opacité de la démence mortifère.

Lire la suite...

De Nos Drapeaux, un Drap

drapeau haitien pnh

L’histoire de drapeaux dans l’occident de l’Ile Quisqueya est d’une complexité singulière. Ceux qui avaient contesté le tricolore français, symbole de la déshumanisation de leur race, pouvaient à peine s’entendre sur un drapeau révolutionnaire, orgueil de leur lutte séparatiste et libératrice.

Lire la suite...

Destination Brésil: La Peinture d’un Esprit Migrateur

destination Brezil valery

C’est à Cuba, en 1913, que des haïtiens ont conçu malgré eux, l’embryon de l’actuelle aventure migratoire qui devient si coutumière. Accablés par la turbulence politique qui a auguré l’occupation américaine de 1915, ces nationaux issus de la paysannerie, ont dû traverser le Canal-du-Vent pour se rendre sur la terre de José Martí. Là, ils ont dû vivre les épreuves para-esclavagistes les plus humiliantes, se soumettant à de durs labeurs et à d’impayables besognes dans les champs de canne-à-sucre de l’Orient de Cuba. Ils se sont installés particulièrement à Holguín, Birán, Santiago de Cuba et à Camaguey.

Lire la suite...

Comment et pourquoi meurt la République d’Haïti ?

haitiens vivent dans grotteHaitiens vivant dans des grottes dans le Sud,  des mois apres le passage de l'ouragan Mathieu

Par Robert Lodimus   ---  Pour la première fois – en l’espace de 13 années – depuis la présence indésirable, insupportable et douloureuse de la Minustah sur le territoire d’Haïti – qui remonte à la fin de février 2004 – nos lèvres se décrispaient pendant un court moment. La nuit tombait lentement sur les cottages noyés sous une pluie verglaçante qui a fait déserter les rues transformées en patinoire. À travers les vitres de la fenêtre embuées, nous avons observé le profil d’un passant qui promenait son chien dans le petit parc situé à côté de notre lieu de résidence. Le capuchon de son manteau lui enveloppait la tête et cachait presqu’entièrement son visage. On aurait dit un personnage sorti tout droit d’une toile de l’un des célèbres peintres impressionnistes : Claude Monnet, Armand Guillaumin, Berthe Morisot, Pierre-Auguste Renoir, Paul Cézanne… L’individu paraissait littéralement flou dans les décors sauvages de la température inhospitalière.

Lire la suite...

Jean-Bertrand Aristide, René Préval, Gérard Pierre-Charles: Pouvoir, aversion, division, violence, désillusion, échec et déception (2/2)

(Gérard Pierre-Charles au micro de Robert Lodimus)
___________________________

Mise en contexte

     Faute de grives, on mange des merles. Seul Gérard Pierre-Charles avait accepté de parler ouvertement des rivalités internes qui déchiraient les entrailles de Lavalas. Nous aurions aimé aussi vous présenter les points de vue des deux autres protagonistes, en l’occurrence Jean-Bertrand Aristide et René Préval, sur les contradictions et les hostilités qui ont mené les deux branches du mouvement populaire issu des événements de février 1986 à l’échec. Notre démarche ne vise pas à honorer la mémoire d’un homme. Mais à provoquer un débat sociétal à partir d’un constat pénible de division au sein d’un rassemblement sociopolitique qui semblait comprendre l’urgente nécessité d’allumer le flambeau d’une « Révolution » dans l’espoir d’éclairer la conscience des masses.

Lire la suite...