Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Un rapport biaisé

youri latortue conseiller special -michel martellyMichel Martelly et son conseiller special le senateur Contesté Youri Latortue

Ce n’est un secret pour personne qu’Haïti figure depuis quelque temps parmi les pays les plus corrompus du monde. Selon le dernier classement de la Transparency International, Haïti occupe la 158e place sur 168 pays. Et les efforts initiés pour combattre la corruption produisent peu de résultats tant le phénomène s’est enraciné dans notre façon de faire. Ainsi, la note 17 sur 100 accordée à Haïti par Transparency International témoigne d’une réalité sans équivoque : l’éradication de la corruption en Haïti n’est pas pour demain.

Lire la suite...

Audio: Est-ce que Anacasis a déjà laché Jude Celestin

jude celestin sauveur pierre etienne  eric jean baptiste

A bien écouter l’intervention de l’ex sénateur Jean Hector Anacacis, le responsable du parti LAPEH sous la bannière duquel Jude Celestin a été admis aux élections on ne peut que rester perplexe et s’interroger sur le moral de la campagne de l’homme qui s’est érigé contre les élections yon sèl grenn soulye de Martelly et de la communauté internationale à quelques jours de la tenue de la joute présidentielle du 9 Octobre 2016. Le sondage du Brides a été reçu comme un choc dans le camp de Jude Celestin car ses intimes agissaient comme s’il était déjà président installé au Palais National.

Lire la suite...

Impression des bulletins à DUBAÏ : J’accuse de l’ex député Beguens Théus

beguens theus ancien depute lagonave 2 Impression des bulletins à DUBAÏ, J’accuse 

J’accuse le PNUD qui, dans un souci avéré de saboter les droits et la souveraineté du peuple, profite d’un État totalement irresponsable pour oser permettre l’impression des bulletins à DUBAÏ, en orient, là où le concept « élection » reste encore un tabou. Depuis longtemps, le programme des nations unies pour le développement, avec ses gros moyens, contribue, aux cotés de ses paires onusiennes, au développement accéléré du sous-développement national, avant de s’ingérer à fond aujourd’hui dans l’opération et la manipulation des élections en Haïti, de manière active et intéressée. Rappelons-le, dans les 55 millions US tirés de la poche du pauvre peuple pour les élections de 2016, le couple glouton onusien PNUD et UNOPS gardent pour eux seuls près de 10 millions US dans le budget électoral, sans compter le méga montant US de l’année électorale avortée de 2015 qu’ils ont accumulé sur le dos du peuple. Oh !!!

Lire la suite...

Grangou !

eske haiti se moun

 Grangou ! Stade final de la précarité ! La faim qui court les rues, qui frappe aux portes ! La menace qui plane sur le quotidien de centaines de milliers de compatriotes ! La menace qui propulse à genoux puis ventre à terre hommes et femmes et les transforme en proies pour ces prédateurs qui font du grangou une mine d’or, un piège à gibier, une machine infernale à fabriquer des richesses, machine infernale aussi parce que le grangou assèche les esprits et détruit les âmes. Le grangou métamorphose l’être humain en animal et une nation ne peut pas être peuplée d’animaux.

Lire la suite...

"Prévenir vaut mieux que guérir"

CEP-nouveau-Berlanger

Capsule no : 384

Evitons les pertes d'énergie, de temps et d'argent, quand ce ne sont pas carrément des pertes en vies humaines dues à des actes de violence inconsidérés. Evitons l'instabilité chronique, l'augmentation du chômage, de la cherté de la vie, des malheurs et de l'insoutenable misère du peuple haïtien. Evitons les extrêmes. Evitons l'exacerbation des contradictions par la tenue de nouvelles élections approximatives. Nous avons les moyens d'anticiper les événements qui ne nous mèneront qu'à la catastrophe.

Lire la suite...

Médecins résidents grévistes : le système de santé victime et otage de la mauvaise gestion générale du pays

caricature - greve hopital haiti

Par Leslie Péan, 12 juillet 2016  ---  La grève des médecins résidents des hôpitaux publics en Haïti déclenchée le 18 mars 2016, soit depuis près de quatre mois, agite l’opinion et fait couler beaucoup d’encre. Mais aussi de sang avec les malades qui perdent leurs vies faute de soins. On a encore à l’esprit cette femme enceinte morte devant le portail de l’hôpital général[1] le 4 mai 2016. Cette grève concerne 431 médecins résidents travaillant dans les hôpitaux publics dont les plus importants sont l’Hôpital Général encore dénommé Hôpital de l’Université État d’Haïti (HUEH), l’Hôpital Universitaire de la Paix (HUP) à Port-au-Prince, et l’Hôpital Justinien au Cap-Haïtien. Les médecins résidents se plaignent contre les mauvaises conditions dans les hôpitaux (rats, ravets, moustiques et autres insectes dans les salles) ; carence de matériels (gants, médicaments, insuline, fournitures pour dialyse, bloc opératoire dysfonctionnel, etc.) ; déficience d’électricité dans les hôpitaux ; absence d’assurance médicale pour eux et mauvaises conditions sécuritaires ; pénurie d’eau potable.

Lire la suite...