Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Economie

Le Parlement haïtien: garant de la mauvaise gouvernance

lambert garry bodeau jovenel

Par Thomas Lalime --- De par sa mission de légiférer et de contrôler l’action du pouvoir exécutif, le Parlement était appelé à jouer un rôle crucial dans l’émergence d’une saine gouvernance en Haïti. Aussi devait-il contribuer à augmenter l’efficacité des dépenses publiques et, au bout du compte, promouvoir la croissance et le développement économiques. Ironie du sort, le Parlement s’érige aujourd’hui en véritable garant de la mauvaise gouvernance. La formation du gouvernement Lafontant en est un exemple éloquent.

Lire la suite...

Affaire PetroCaribe - Plainte formelle déposée ce Vendredi Contre Sophia et Olivier Martelly pour participation dans la dilapidation des 3.8 milliards

sophia olivier martelly

Une plainte formelle a été déposée ce Vendredi 27 Juillet 2018 Contre Sophia et Olivier Martelly pour leur participation dans la dilapidation des 3.8 milliards de dollars américains du Fonds PETROCARIBE. Le dossier est actuellement pendant par devant le Juge Ramoncite Accimé alors que les Plaignants réclament le déport de ce Magistrat.

Lire la suite...

Les émeutes de la dépréciation de la gourde

tableau prix baril thomas lalime 7 23 2018

Economie -

Par Thomas Lalime, 23 Juillet 2018 --- La hausse avortée dans la violence des prix de l’essence en Haïti était liée essentiellement à la dépréciation accélérée de la gourde, une hausse du taux de change de 50 % entre octobre 2014 et juillet 2018. Elle n’était pas vraiment due à l’augmentation des prix de l’essence sur le marché international qui étaient en baisse de 19 % durant cette même période. En clair, il n’y a pas eu « des émeutes de l’essence », mais plutôt des « émeutes de la dépréciation de la gourde ». Si cette dépréciation se poursuit, elle constituera une épée de Damoclès sur la tête des prochains gouvernements.

Lire la suite...

Quelle est la nature de La transaction de Boulos avec l’ONA ? Guy Laude fait le point

logo ONA

Suite aux déclarations de l’entrepreneur/Politicien Reginald Boulos sur les 700 000 000 gdes ou $10 769 231 USD (65gdes pour $1USD) de prêt qu’il a obtenu de l’Office National d’Assurance Vieillesse (ONA) au micro du Journaliste Valery Numa et suite à la controverse autour de la nature de cette transaction financière, Tout Haiti avait demandé au banquier Guy Laude d’établir pour nos lecteurs la différence entre  a) un placement , b) Un prêt, et c) Une prise de participation.

Lire la suite...

L’impact des « émeutes de l’essence » sera considérable et durable

 emeute juillet 2018 capital bank

Economie -

Par Thomas Lalime, 16 Juillet 2018 --- Si tout se passait comme prévu, la décision du gouvernement d’augmenter les prix de l’essence aurait rapporté au Trésor public environ 20 milliards de gourdes pour le prochain exercice fiscal, selon les prévisions inscrites dans le budget 2018-2019. Ce montant représente à peine 290.3 millions de dollars américains au taux de vente de 68.90 gourdes pour un dollar affiché par certaines banques commerciales le samedi 13 juillet 2018 pour des montants inférieurs à 500 dollars (pour les montants supérieurs, il faut plus de 69 gourdes). Selon la propagande officielle, une bonne partie de ces recettes pétrolières serait investie dans des projets sociaux pour venir en aide aux ménages les plus affectés par les effets négatifs de l’augmentation des prix de

Lire la suite...

12 raisons qui doivent justifier une réorientation du budget national 2018-2019

etzer emile economiste touthaiti 500Economiste - Etzer Emile

Tout Haiti vous présente l'analyse du jeune Economiste Etzer Emile sur sa compréhension des principaux changements qui devraient être opérés dans la formulation et l'articulation du budget national qui a été rappelé par le gouvernement suite aux émeutes de Juillet 2018 qui ont forcé la main au le régime de Jovenel Moise. Le budget doit être modifié pour l'adapter à la nouvelle réalité qu'Etzer Emile a résumé en 12 points fondamentaux.

Lire la suite...

FMI, le gendarme des finances publiques en Haïti (Thomas Lalime)

fmi-jovenel-Haiti

Economie -

Par Thomas Laline, 19 Mars 2018 -- En pleine journée du dimanche 25 février 2018, le Fonds monétaire international (FMI) et le gouvernement haïtien ont donné rendez-vous à la presse pour annoncer la signature d’un accord sur un nouveau programme de référence (en anglais : Staff Monitored Program) entre les deux instances. Ce programme de six mois vise « à établir des piliers solides pour la stabilité macroéconomique et une croissance économique forte et durable sur le moyen terme». Le communiqué de presse précise : « Les réformes envisagées viennent renforcer le cadre financier et budgétaire en améliorant la mobilisation des ressources fiscales, en renforçant la viabilité financière de l’Électricité d’Haïti (Ed’H) dont les subventions importantes creusent le déficit budgétaire et en développent pour une gouvernance financière solide et transparente. [...] Le programme prévoit le contrôle du déficit du secteur public non financier et la mise en œuvre de politiques pour contenir l’inflation en dessous de 10 % dans le moyen terme.»

Lire la suite...