Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Ven11162018

Last update02:00:03 AM

Analyses & Opinions

Michel Martelly n’a pas démenti avoir volé l’argent de PetroCaribe dans sa note de Mea culpa aux Hôteliers

nh-haiti-el-ranchoHotel El Rancho de Reginald Boulos

A la suite d’une levée de boucliers tardive de puissants operateurs économiques et faiseurs de rois à la tête du conseil d’administration de certains grands hôtels de la Capitale, Sweet Micky l’ancien président d’Haiti a fait marche arrière sur sa déclaration considérée comme un aveu, par plus d’un, que l’argent qu’il avait volé du programme PetroCaribe il l’a investi dans les Hôtels tels que Best Western, Marriott et El Rancho etc.

Avec l’embrasement du mouvement PetroCaribeChallenge où les manifestants principalement composés de jeunes réclament avec insistance des comptes sur l’utilisation des 3.8 milliards des fonds de PetroCaribe avec des pancartes #KotekòbPetrocaribe a et devant la montée inexorable de la menace d’un deuxième soulèvement populaire après celui du 6,7 et 8 Juillet 2018, les dirigeants de ces Hôtels après avoir attendu plusieurs mois avaient décidé de publier une note de presse prenant leur distance avec le chef des «  Bandi legal » en criant haut et fort que l’ancien président et sa famille ne font pas partie de l’actionnariat de leurs hôtels et menaçant d’intenter une action en justice contre l’ancien locataire du palais national. Face à cette menace de puissants faiseurs de rois, Martelly a capitulé en publiant une note ou il affirme comme l’a demandé ces Hôteliers qu’il ne faisait que Plaisanter en affirmant qu’il avait investi ses argents sales dans leurs institutions.

Mais en aucun cas, Martelly n’a pas démenti avoir volé l’argent des fonds de PetroCaribe comme il a plutôt parlé d’une manière vague et générale de reddition des comptes où il exhorte les institutions étatiques qu’il contrôle d’ailleurs avec plus de 6 ministres régaliens dans le gouvernement de Ceant a diligenter une enquête «  équitable » pour préserver le principe de présomption d’innocence.

TH

6.9.2018-martelly mea culpa

LES DERNIERES NOUVELLES