Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Economie

Nancy Roc: « Haïti is open for business » : un cas d'opportunisme politique ? (2e partie)

caracol-peinture-tete-mortHaïti is open for business », certes. Reste à savoir à quels types de business

Lors de son récent passage en Europe, le président Martelly a dit attendre le soutien de l'Union européenne dans la dynamisation des échanges commerciaux et des investissements directs en Haïti. Selon le premier citoyen de la nation, le pays offre, depuis plus d'un an, un environnement propice à l'investissement, aux réformes économiques et aux efforts de renforcement de l'État de droit. « Haïti, a-t-il insisté, est une plate-forme stratégique et présente un environnement propice aux investissements.». Au-delà des discours et des voyages promotionnels présidentiels, quelle est la réalité sur le terrain? Haïti offre-t-elle réellement un environnement propice aux investissements ?

Lire la suite...

Nancy Roc: « Haïti is open for business » : un cas d'opportunisme politique ? (1re partie)

haiti-open-for-business

Suite au séisme de 2010, la communauté internationale faisait face à un défi : investir des dizaines de milliards de dollars dans un pays classé parmi les moins favorables aux affaires et les plus corrompus au monde. Près de trois ans après, l'aide humanitaire s'est révélée être un échec. Dix-huit mois après l'accession de Michel Martelly au pouvoir, la "révolution rose" prônée par le chanteur devenu président n'a pas eu lieu. Le pays s'enfonce davantage dans la misère et la corruption. On est loin, très loin, de la nouvelle image d'Haïti que souhaitait projeter le gouvernement Martelly/Lamothe. Insécurité, black-out, impunité, manifestations antigouvernementales, ouragans, inondations sont les multiples affres auxquelles Haïti fait encore face : un environnement peu propice pour le développement des affaires, du tourisme et de l'amélioration de l'image de notre pays à l'étranger.

Lire la suite...

Le paysan abandonné à la fureur des éléments

paysan-manicheOgé Dupond, paysan de la section communale de Damas (Maniche)  Photo - Abelard

Des sinistres les uns plus ravageurs que les autres jalonnent ces cinquante années consacrées à l'agriculture. Ogé Dupond, paysan de la section communale de Damas (Sud), se perd dans la liste des cyclones et tempêtes qui, durant la dernière décennie, ont détruit ses plantations. Comme de malheureux souvenirs, leurs noms lui reviennent difficilement à l'esprit.

Lire la suite...

Haiti: L'aide humanitaire clouée au pilori

camp-refugie-apres-Isaac-thony-Belizaire-afp-600Photo AFP Thony Belizaire

Par Nancy Roc *  --- Alors que le pays est en état d'urgence et que le gouvernement haïtien a lancé un nouvel appel à l'aide internationale, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et ses organisations membres en Haïti publient un rapport alarmant sur l'insécurité humaine qui persiste en Haïti malgré l'aide humanitaire exceptionnelle apportée après le séisme du 12 janvier 2010.

Lire la suite...

L’état haïtien, le vrai coupable dans l'acquisition de Voila par Digicel

Digicel-rachete-Voila-en-Haiti

Pourquoi l'état haïtien a permis à Digicel de monopoliser le marché de la télécommunication?

Voilà une question que beaucoup de citoyens Haïtiens et haïtiennes, devrait se poser en ce moment précis. Ils doivent s'interroger en ce moment vital qu'ils vivent ou il y a un sérieux problème de communication en Haïti comme : Le réseau est indisponible, à chaque deux minutes l'appel est interrompu, appel toujours manqué même si le téléphone est disponible. Et que font les consommateurs quand ils voient de leur impuissance à réagir face aux situations qu'ils traversent ?

Lire la suite...

Haiti-Post Séisme : La situation humanitaire dénoncée par la FIDH

Dans un rapport qu'elle a publié, le lundi 12 novembre, la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et les organisations membres en Haïti: le Réseau national pour la défense des droits humains (RNDDH) et le Centre Œcuménique des droits humains (CEDH) ont dressé un tableau sombre sur la situation humanitaire en Haïti, près de trois ans après le séisme dévastateur de janvier 2010.

Selon la FIDH, 370 000 personnes vivaient encore dans des conditions « précaires » dans des camps de déplacés en Haïti : « les populations sont abandonnées par les ONG et se trouvent dans une situation de vulnérabilité extrême ».

« La situation sanitaire et sécuritaire sont déplorables dans les camps. Les conditions de vie dans les camps sont indignes et se dégradent », a déploré l'organisme international de défense des droits humains qui a dénoncé, par ailleurs, les expulsions forcées qui se multiplient dans les camps implantés sur des terrains privés.

FIDH-logo

Dans ce rapport, faisant suite à une mission d'enquête menée dans le pays du 16 au 25 mai, la Fédération internationale des droits de l'homme a observé une dégradation dans la situation humanitaire dans le pays.

Lire la suite...

Exclusif : Sandy - Terrible pour les individus, mais sans impact sur le PIB du quatrième trimestre

sandy-usa-inondation-1

Points généraux

On s'attend à ce que certaines activités économiques soient retardées de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines, mais c'est une histoire d'un trimestre bien précis, sans impact sur le PIB du quatrième trimestre.

Lire la suite...