Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Analyses & Opinions

Gaillot Dorsainvil un ange à coté de ce que fera Emmanuel Menard à la tête du Conseil électoral CTCEP de Martelly

emmanuel-Menard-michel-martelly-racine

Miami, FLORIDE (touthaiti.com) ---  Tout Haiti a eu l’honneur d’interviewer le fameux et prolifique journaliste Norluck Dorange sur les évènements qui se déroulent au sein du CTCEP ayant à sa tête le tristement célèbre Emmanuel Menard qui a prononcé un discours étalant son calendrier alors que la loi électorale est encore en discussion au parlement. Le discours de Mr Menard est intervenu très tard dans la nuit comme au temps des coups d’état de la défunte armée d’Haiti. La panique avait même commencé à gagner Port-au-Prince quand des gens avaient entendu sa voix grave et familière à la TNH qui rappelle les annonces lugubres du temps des coups d’état

Tout Haiti : Pourquoi Martelly a t il fait appel à Emmanuel Menard?

Norluck Dorange: Après la chute du pouvoir Cedras - Michel François dont il fut un apologiste dans les medias d'état soumis aux bottes de la soldatesque macoute, il se refugia en République Dominicaine en compagnie de cette camarilla anti-démocratique comprenant certains autres membres de l'actuel CEP. Martelly, ardent défenseur et artisan du coup d'Etat de 1991, alla souvent les amuser là-bas en République Dominicaine animant des bals et autres soirées pour se la couler douce et noyer leur amertume dans la grivoiserie du chanteur devenu président aujourd'hui.

Normal qu'un élément au passé de flatteur, excroissance de la génération des Totos et Alexandre Abellard à la Radio Nationale, soit aujourd'hui l'homme de main de Martelly dans une institution aussi importante pour la démocratie que Martelly avait toujours travaillé dans le but de la torpiller

Tout Haiti: Peut-on confier un conseil électoral pour organiser des élections démocratiques a ce personnage que tu viens de camper pour nous ?

Norluck Dorange: C'est encore une fois l'occasion de revérifier l'adage qui dit: qui se ressemble s'assemble. Martelly ne pourrait se sentir mieux représenter dans un Conseil Electoral, organe constitutionnel pourtant, par un élément issu du marigot makoute, ayant lui-même toujours arboré la cocarde makoute

Tout Haiti : S’achemine-t-on vers un coup d’état électoral ?

Norluck Dorange: Reproduire Préval et certains actes de ce dernier rentre dans la logique que semble s'introjecter l'équipe Tet Kale. Mais, la conjoncture est loin de leur être favorable, avec d'autres situations et d'autres données actuelles sur le terrain. Il est clair que Martelly veut se voir représenter au Parlement en voie de renouvellement par une pléiade de personnalités issues de la camarilla neo-makoute. Il est clair que si Moise Jean Charles revient se faire inscrire, sa candidature sera rejetée sur la base d'un ancien dossier judiciaire vide mais réactivable par les soins de la politique. Le nœud gordien est comment rééditer Préval en réalisant des élections sans participation populaire, sans Fanmi Lavalas, mais recevant en fin de compte la bénédiction des USA et de l'ONU, sachant que cette équipe au pouvoir recevra toujours l'aval de la France pour ses basses besognes anti-haïtiennes. Donc, il est certain qu'avec Menard, mais il faut voir d'autres personnes composant ce Conseil Electoral, l'appareil des élections est sous contrôle du Palais National qui, effectivement veut l'instrumentaliser pour remplir le Parlement Haïtien d'éléments acquis à l'agenda féodal et neo-makout.

Tout Haiti: Peut-on abonder dans le même sens que certains observateurs que Gaillot Dorsainvil serait un ange face à ce que Emmanuel Menard va accomplir pour le compte de Michel Martelly ?

Norluck Dorange: Gaillot était plutôt un employé de Préval. Il ne faut pas oublier que Préval avait demandé la soumission de deux noms par institution pour la composition du CEP de Gaillot. Donc, ce dernier a été interviewé et, parce qu'il avait montré sa disposition à collaborer avec les desseins de Préval, nous avions eu les résultats qu'on a eus.

Ce qui se passe aujourd'hui avec Emmanuel Menard, il s'agit d'un homme qui, dès son jeune âge s'efforçait d'être admis dans la camarilla makout sous les ailes d'un thuriféraire du régime jean-claudiste, lorsque cet ancien pouvoir affectait tout l'air d'une mafia hédoniste et épicurien. Le pouvoir Martelly, représentant la continuité de cette idéologie du parler fort, et de tout « propagandiser », même la réalisation d'une rigole, pour pérenniser la présence de cette mafia au pouvoir, Emmanuel Menard est bien l'homme qu'il faut. Et c'est normal. L'avenir des institutions démocratiques parait bien sombre quand ceux qui sont préposés à les consolider, sont ceux-là qui ont travaillé toute leur vie pour les démolir, Martelly en tête, Menard n'est qu'une comète de la galaxie makoute.

 L'audace et l'outrecuidance sont des comportements auxquels on doit s'attendre dans les prochains jours. On ne devrait surtout pas demander à Emmanuel Menard d'être honnête quand sa vie professionnelle a toujours été la flagornerie du pouvoir surtout un pouvoir makout.

Tout Haiti : Que faire ! Pour éviter le pays de sombrer dans une crise plus profonde ?

Norluck Dorange: Ce qu'il faudra toujours comprendre, les luttes politiques inter-haïtiennes ont toujours eu des chefs étrangers qui soufflent sur les braises des deux côtés et qui se retrouvent toujours, ces mêmes étrangers, dans un restaurant ou dans un bureau feutré le lendemain pour faire le décompte de leurs actions et s'auto glorifier d'avoir réussi une fois de plus à antagoniser des "nègres".

Martelly est un Nègre de Service, tout comme Lamothe est un petit Nègre de Service et en Service. Les acteurs politiques se sont toujours mis dans la tête qu'être au pouvoir c'est faire le travail du blanc, du moins recevoir son aval dans tout ce qu'on entreprend. Au pouvoir comme dans l'opposition. On se bat pour se faire accepter par l'étranger qu’on pleure pour qu'il soit notre tuteur. C'est cela la réalité. S'ils pouvaient au moins prendre conscience qu'Haiti appartient aux Haïtiens et qu'il n'importe pas d'imposer une vision féodale au reste de la population, ou ne pas torpiller des initiatives visant à rendre Haiti vivable pour les Haïtiens, alors les coups bas et les démarches honteuses ne seraient plus l'apanage d'opportunistes.

Il importe de comprendre qu'Haiti est aux Haïtiens, la politique du vivre ensemble, sans gaspiller nos maigres ressources, sans l'exhibitionnisme compulsif de l'équipe Tet Kale, on pourrait trouver le chemin de la modération qui conduit au dialogue inter-Haïtien. Le parti de poker-menteur doit cesser. Dommage que nous soyons dirigés aujourd'hui par des gens qui ont des pays de rechanges, des nationalités de rechanges, des pays de rechanges, et des comptes bancaires bien garnis à l'étranger.

L'objectif de Martelly et de Menard est d'arriver à l'organisation d'élections boycottées par l'opposition et des candidats. Parce qu'en fait dès que le blanc accepte les résultats... c'en est fait. L'opinion de la population intérieure ne compte pas. Seules les notes des chancelleries étrangères suffisent, selon ce qui est définitivement admis dans nos mœurs politiques actuellement.

Tout Haiti: Nous te remercions Mr Norluck Dorange pour ton temps, tes rappels historiques et surtout tes observations pertinentes qui certainement éclairerons les lanternes des lecteurs de Tout Haiti

 Tout Haiti,

A Lire Aussi: