Tout Haiti

Le Trait d'Union Entre Les Haitiens

Economie

Dominicanie: Du ciment comme des oeufs

cimentL'économiste et vulgarisateur d'informations économiques, Kesner Pharel, a dévoilé ce mardi un pan méconu de la domination des produits dominicains sur le marché haïtien. En quelques chiffres, il a campé la suprématie du ciment dominicain sur l'île.

Lire la suite...

94% des projets du gouvernement Martelly-Lamothe est financé par le Venezuela (PetroCaribe)! Que diable font les Américains, les Canadiens et les français en Haiti ?

maduro-epouse

Que diable font les Américains, les Canadiens et les français en Haiti ?

Lors de la visite en Haiti du président Venezuelien  Nicolas Maduro,  beaucoup  d’entre nous ont été pris de court et choqués en apprenant que 94% des projets du gouvernement est financé par les fonds du PetroCaribe donc du Venezuela !!!

Lire la suite...

Leslie Péan: Marasme économique, transmission des savoirs et langues (2 de 6)

leslie-pean-economiste Par Leslie Péan, 22 mai 2013 --- Au lendemain de l’indépendance, Dessalines continua sans succès le combat mené par les inspecteurs de culture contre la tendance à l’oisiveté chez les nouveaux libres (anciens esclaves). À cet égard, il y a lieu de se rappeler l’affaire de l’habitation Fleuriau[1] séquestrée puis cédée en décembre 1799 à deux protégés de Toussaint Louverture, les frères d’Hébécourt. Les démarches juridiques du sieur Arneaudeau, gérant de cette habitation, auprès de Toussaint pour la récupérer sont vaines. Il faudra attendre l’arrivée de l’expédition Leclerc pour voir lever le séquestre le 22 novembre 1802. Mais d’autres péripéties suivront pour casser le bail à ferme de l’occupant en date et permettre à la famille Fleuriau de rentrer en possession de l’habitation le 24 mai 1803. Peine perdue car l’habitation sera complètement incendiée un mois plus tard sur ordre de Dessalines.

Lire la suite...

Listin Diario: Un projet avicole en Haïti serait à l'origine de l'embargo sur les produits avicoles dominicains

haiti-Poulaillers

Les Dominicains semblent avoir découvert des informations qui leur permettent, désormais, d'avoir une autre lecture de la querelle qui les oppose à leurs voisins. Ils en donnent la preuve.

Le quotidien Listin Diario du 23 juin 2013 affirme qu'un projet de construction en Haïti d'un complexe d'élevage et d'abattage de volailles du prix Nobel de la paix 2006, Mohammed Yunus, est le motif. Pour ce journal, la supposée grippe aviaire dans le pays et la mesure d'interdiction de produits avicoles dominicains évoquée par les autorités haïtiennes avaient d'autres motivations. Il pourrait s'agir d'un projet de construction en Haïti d'un complexe d'élevage et d'abattage de volailles.

Lire la suite...

Marasme économique, transmission des savoirs et langues (1 de 6)

plantation-dauphinLogement pour ouvrier à plantation Dauphin

 Par Leslie Péan, 21 mai 2013  --- Haïti vit dans son présent un passé d’absence de droits qui renforce le marasme économique dans lequel elle évolue. Une telle situation est alimentée par une confusion sans pareille entretenue à coups de propagande et de relations publiques d’un gouvernement qui veut se donner bonne conscience. Il se produit une accumulation de bévues qui se greffent aux germes du pouvoir à vie à travers les élections frauduleuses organisées par un organisme électoral aux ordres de la présidence. Cet état de choses perpétue le raisonnement illogique qui engendre la permanence du président-bon-papa-homme-providentiel. Les tendances observables de cette réalité politique sont au cœur du marasme économique mentionné. Pour cerner les problèmes causés par ce marasme, nous tenterons d’abord d’analyser la politique publique mise en œuvre par le gouvernement dans le domaine de l’éducation. Ensuite, nous aborderons le marasme économique actuel à partir de son historicité en indiquant comment il bloque toute redistribution des cartes par le biais de la transmission des savoirs et celui d’une politique linguistique appropriée.

Lire la suite...

Avec la tendance actuelle, Haïti ne sera pas émergente même en 2130

marche-escalier-jalousie

Des idées pour le développement

Quand le numéro un de la Direction générale des impôts (DGI), M. Jean-Baptiste Clarck Neptune, avait annoncé à la presse le jeudi 23 mai 2013 que les prévisions de croissance économique étaient passées de 6.9 % à 2 %, j'avais crû à l'exagération. Je n'étais surtout pas d'accord avec les raisons qu'il avait avancées pour justifier un tel échec de prévision.

Lire la suite...

Connaître l'essentiel sur les institutions indépendantes

lesinstitutionsindependantesdhDe même que la souveraineté est limitée, l'indépendance institutionnelle est relative. Dans un milieu a-normatif, le tour de force des générations successives est de parvenir à la stabilité des institutions. Quand la commune renommée élève au pinacle l'efficience administrative, cela signifie qu'un grand pas a été franchi. Le président américain Barack Obama, pendant l'une de ces deux visites en Afrique durant son premier mandat, tint un discours ferme sous forme de mise en garde : «L'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts, mais plutôt d'institutions fortes.» Tant que la force des institutions n'impose pas le respect à ceux qui seraient tentés de fouler aux pieds les principes établis, le gâchis s'installe. Alors, dans un objectif pédagogique, didactique, de génération en génération on retrouve des penseurs, des techniciens de la matière administrative, des connaisseurs du fonctionnement de l'administration pour cogiter, coucher sur le papier ou taper sur le clavier de l'ordinateur le produit de leurs réflexions, le résultat de leurs travaux (ou de leurs observations). Ils le font pour qu'aucun administrateur, aucun administré n'en prétexte ignorance.

Lire la suite...